• le 23 février 2017

Nos chants monastiques

La messe du 18ème dimanche après la Pentecôte s’ouvre une sur vibrante invocation : Da pacem sustinentibus te et chante presque tout au long le bonheur qui envahit le cœur de l’homme quand il songe à la Maison de Dieu qui lui est préparée, telle un toit paternel.

 » Je chanterai pour toi en présence des anges.  »

Psaume 137 , 1