• le 9 mars 2018

Chronique des travaux – Février

Le chantier se poursuit vaillamment malgré le froid, la neige et la pluie. Les murs montent, montent… Profitant de belles éclaircies, nos maçons commencent les élévations des murs en siporex (bloc de béton cellulaire) du sous-sol de l’aile sud et ceux du rez-de-cloître de l’aile ouest.
L’escalier joignant le sous-sol de l’aile sud au cloître est installé.

 


Dans la foulée et sans faiblir, les ouvriers préparent le coulage de la dalle du plancher rez-de-cloître de l’aile sud. C’est 300 m² de surface à préparer avec soin. Et un vaste ballet commence. Tout d’abord les étayeurs interviennent. Ils posent les étais nécessaires et les plaques de bois qui recevront le béton liquide. Ensuite viennent les ferrailleurs. Eux, ont pour mission de disposer les tiges et grilles de fer et d’acier qui assureront la solidité du plancher. C’est tout un art, savant et mathématique. Incompréhensible pour le non-initié. Tout cela fait du poids ! Puis l’électricien et le plombier arrivent pour poser leurs réservations. Après il sera trop tard ! Enfin quand tout ce travail de préparation est terminé, commence le coulage du béton. Deux jours après, la dalle est toute sèche et on peut marcher dessus.

 

Sur l’aile ouest, le travail continue aussi. Les élévations intérieures commencent. Murs de béton ou d’agglo. On voit se dessiner l’infirmerie, le hall d’entrée, la sacristie et la porterie… Les frères en rêvent !

 

Laissez votre commentaire

Please enter your name.
Please enter comment.